Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tirade de la Reine Mab - Acte I Scène 4 (l. 65 à 112)

Introduction : Contexte, contenu des scènes d’exposition

ð Mercutio prend la parole pour ouvrir les yeux de Roméo

 

M Explication différente de celle du Prologue, du fait de la longueur du texte

ð + Synthétique

 

La reine Mab = fée (≠ mythologie grecque ou latine)

                               ð Légende anglaise

                               Mélange des sources et des inspirations de Shakespeare

 

-          Rêve, songe : // Songe d’une nuit d’été de Shakespeare (ðTitiana)

 

Mab = créature inquiétante ð pousse aux vices

 

En quoi la tirade de la reine Mab est-elle baroque ?

 

I.                   Une digression fantaisiste

 

1.       Place dans la pièce

 

-          Conversation des 3 amis avant le bal

ð Introduction à l’importance de la scène qui suit (Bal et rencontre de Roméo & Juliette)

 

-          Reprise de la légende avec des aspects comiques

-          Roméo est interrompu par Mercutio ð on ne saura jamais de quoi il a rêvé

-          Tirade : il n’y a pas de fil logique, hormis les images et la métaphore filée

Ex : description du char très longue et curieuse

 

2.       Fonction ?

 

-          Aucune fonction dramatique (= pour l’action)

-          « vous parlez de riens » ð Mercutio divague, tirade sans intérêt

-           // divagation de la nourrice (Mercutio et la nourrice sont des personnages exubérants, déjantés)

-          à Esthétique baroque : aimer les excroissances, les fioritures, les débordements

-          Mab = personnage légendaire ð s’adresse à un spectateur populaire : divertissement

 

II.                 Imagination ou folie

 

1.       Un monde étrange (=absurde)

 

-          Traduction : anaphores perdues de l’original en anglais

ð Mercutio se laisse entraîner par le rythme des mots et des métaphores

 

2.       Jeu sur les métaphores

 

-          Métaphores incongrues : il n’y a pas de points communs entre les comparants et les comparés

                                                       ð Métaphores inattendues

-          Muse de la fantaisie

-          Mouvement, transformation, métamorphose à BAROQUE

ð // Berlioz (musique)

-          « galope » : le langage crée le monde

 

III.              Une folie apparente qui contient une satire

 

1.       Critique des défauts humains

 

-          « hommes de loi » // « honoraires » ð critique de la cupidité (// clergé)

-          « amour » = faiblesse

-          « courtisan » + « courbettes » ð goût de la servitude ð ce sont des esclaves volontaires

ð Critique de l’ambition perpétuelle des courtisans (// clergé)

-           « sur les lèvres des dames qui à l’instant rêvent de baisers » : Goût des femmes pour les plaisirs érotiques => punition par Mab

-          Critique de l’instinct meurtrier, de la violence de l’abus d’alcool : développement + long ð importance

 

è Vision pessimiste de l’humanité

 

2.       Une vision pessimiste de l’humanité

 

-          Typiquement Baroque ( Humanisme ð vision optimiste ++)

ð Intérêt pour la mort (// présence de crânes, vanités)

-          Tout le monde n’est guidé que par ses instincts

-          Appât du gain

 

Conclusion :

 

-          Tirade curieuse, qui a fait couler beaucoup d’encre

-          ð Censure : représentations où l’on supprimait la tirade

-          Aujourd’hui : vulgarité, burlesque mis en valeur (// Roméo + Juliette)

-          à Prémonition de l’inconscient (Freud) : rêve ð révèle l’inconscient

-          Fonction poétique, comique, esthétique à Baroque