Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traité sur la Tolérance - Voltaire

Introduction : Paratexteð Affaire Calas + Chevalier de la Barre

Destinataire explicitement donné : Dieu

ð Paradoxal venant de Voltaire

Mais il ne répondra pas : autre destinataire

 

M Texte très célèbre : attention à l’oral

 

I.                   De la prière à Dieu à la prière à l’Homme

 

1.       Prière à Dieu

 

-          Respect : « oser te demander »

               Impératif : « daigne »

-          Jeu de contraste entre la supériorité de Dieu et l’humilité de l’Homme, créature face à son créateur : l2 : « faibles », l9 « débiles » « immuables «, « éternels » l4

-          Rythme ternaire : « tous les êtres… »

-          Vocabulaire de la prière : « fais que » l7

 

2.       Une relation à Dieu Originale

 

-          Apostrophe à Dieu ð Prière

Mais Voltaire le tutoie, ce qui est contraire au Dieu inaccessible des religions

ð Dieu proche, intemporel et universel

 

3.       Une prière aux hommes

 

-          But d’une prière : obtenir quelque chose ð l3 : « oser te demander quelque chose »

-          Vœux : nombreuses propositions juxtaposées : 8 au subjonctif

ð On perd de vue le « fais que » ð liste de calamités auxquelles il faut s’attaquer

-          Il parle des hommes grâce au pronom « nous »

è Ce n’est pas une simple prière ð figure du philosophe

-          Destinataire réel : l’humanité

 

II.                 De la Dénonciation du fanatisme à l’appel à la Tolérance

 

1.       Rejet de la haine

 

-          « tu ne nous as point donné un cœur pour nous haïr »l.6

-          Différences entre les Hommes « signaux de haine et de persécutions » l.13

 

2.       Critique des dogmes religieux

 

-          Oppositions : Pratiques inutiles « ceux qui allument des cierges » l.13

                                               // Le Pied dans Zadig                     ð Critique des catholiques

                ð Il montre que les différences entre catholiques et protestants ne sont que des détails anodins

-          Antithèse paradoxale : « pour dire qu’il faut t’aimer » « détestent » l.15-16

ð Il dissocie Dieu des pratiques religieuses

l.5 : « ils inventent des erreurs », « usages ridicules » l.9

l. 10-11« insensés », « ridicules », « imparfaites » ð 3 adjectifs péjoratifs

≠ Rites qui ont une signification

Cf. : l’Humanité se distingue par des rites au moment de la mort

-          Voltaire retire le contenu symbolique des rites, il ne reste que les pratiques

ð On est donc prêt à accepter que ces pratiques sont ridicules

ð On se rend compte de l’absurdité des croyances lorsqu’on les vide de symboles

-          Latin  = « jargon formé d’une ancienne langue » l.17

ð critique de l’utilisation du latin d’église, qualifié de « latin de cuisine »

-          Voltaire est déïste : ð refus des religions, qui sont des « défauts des Hommes »

-          Une seule idée : bénir Dieu, mais différemment

 

3.       Dénonciation d’un problème de hiérarchie

 

-          Répétition de « petit »l.19

« parcelle », « boue » = Rien

Cf. Référence à Hobbes : l’infiniment petit & l’infiniment grand

-          En opposition avec  « dominer » l.18

-          Pouvoir ð argent : « fragments arrondis d’un certain métal »

ð A l’époque, on n’était pas évêque par vocation, mais par cupidité

ð Critique du clergé très important mais pas vraiment voués ð cf. Le curé et le mort

-          « ce qu’ils appellent grandeur et richesse »l.20-21 ð terrestres foi

 

 

4.       Appel à la Tolérance 

 

-          Concept chrétien, laïcisé : Fraternité ( aujourd’hui ð solidarité)

L23 : « puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères » ð souhait

-          Mais il n’est pas utopiste : « si les guerres sont inévitables »

-          Voltaire demande aux hommes de cultiver la Tolérance

-          « mille langages divers »l.27 ð toutes les langues

-          « depuis Siam jusqu’à la Californie » l.28 ð en tout lieu

// Enjeu de la colonisation : évangélisation ð contraire aux principes de Tolérance

-          Leçon de tolérance : arrêtons de vouloir imposer « la tyrannie exercée sur les âmes » l.24

 

Conclusion :

 

Effet sur le lecteur : essai ð + direct

Absence d’ironie, ce qui est rare chez Voltaire ð Cri de sincérité

ð Il ne peut pas se permettre de s’amuser

Mort de Calas (homme innocent torturé) = résultat de l’intolérance

Voltaire utilise un ton plus grave, ce qui rend le texte poignant

Le regard étranger permet au lecteur d’adopter un point de vue distancié

                // Montesquieu : Lettres Persanes